19 September 2008

Polenta Tomates-Feta

In English here.

Depuis que l'on m'a dit que je ne pourrais pas faire de doublage (il faut avoir un accent neutre, paraît-il, même pas un joli accent de province ou d'étranger), je prends des cours de prononciation pour essayer de me débarasser le plus que possible de mon accent. Dans ces cours, je travaille des textes de voix-off pour pratiquer et notamment un texte au sujet de la lune. "La lune," dit ce texte d'un accent impeccable, "notre satellite naturel est plus proche de terre qu'on ne pense souvent. Si l'on pouvait voyager dans sa direction à la vitesse de 80 km/h il nous faudrait seulement 200 jours pour l'atteindre". Deux cent jours ?? Vous imaginez le nombre d'arrêts pipi ? Le nombre de CD qu'il faudrait amener ? Vous imaginez faire ce trajet avec vos enfants ? Vos parents ?

Non, merci. Je comprends que ce n'est pas loin relativement au soleil, aux autres planètes, aux étoiles, mais je pense que je préfère la regarder d'ici, une belle soirée d'automne au dessus des toits de Paris en mangeant un bon repas chaud...


Un plat que je trouve aussi réconfortant que versatile pour le début des soirées plus fraîches est la polenta. On peut la préparer de plein de façons ; ça peut prendre des heures, ou seulement quelques minutes, selon la méthode. Traditionnellement, la polenta est cuite très lentement avec de la semoule ou farine de maïs. Moi, j'utilise de la semoule de maïs fine (qu'on trouve en supermarché, souvent sous le nom de 'polenta') qui cuit en 5 à 10 minutes, parfait pour profiter un maximun du levée de la lune.

Polenta Tomates- Feta :

3 verres de bouillon ou d'eau
1/2 c.c. de sel
1 verre de semoule de maïs fine (polenta)
2 c.s. de beurre
1/2 c.c. d'herbes de provence
1/4 c.c. piment rouge en poudre (facultatif)
50g de parmesan rapé
une poignée tomates séchées

2 poignée de tomates cerise fraiches
du féta

(bon, d'accord ce n'est pas très précis, mais mes recettes de polenta s'inventent selon mon humeur et le contenu de mon frigo...)


Préchauffer le four. (Je l'ai mis sur le programme "barbecue" de mon four. S'il y a un programme "gratin" ça peut bien marcher aussi.)

Faire bouillir le bouillion ou l'eau avec le sel. Verser la polenta de façon continue en fouettant pour éviter les gros morceaux. Ajouter le beurre, les herbes et le piment. Remuer, couvrir (très important car la polenta saute quand elle boue) et laisser bouillir 5-10 minutes en remuant souvent. Arrêter le feu et ajouter le Parmesan et tomates sechées.


Verser la polenta dans un plat allant au four. Déposer les tomates cerise coupées en deux par dessus et parsemer généreusement de féta. Mettre au four jusqu'à ce que le fromage soit doré et servir chaud !

6 comments:

Rosa's Yummy Yums said...

Bon exercice! J'espère que tu auras bientôt un accent neutre afin de pouvoir faire des doublages...

Bises et bon weekend,

Rosa

Hopie said...

Rosa - Merci. J'y travaille ! En tout cas c'est très intéressant car on apprend des choses sur la culture quand on étudie l'accent de la langue... Bon weekend à toi aussi !

Psychgrad said...

Wow - neutralizing your accent is tough. I was wondering how you dealt with this in terms of acting. Do you face any difficulties getting role as a result of your accent? Are you typecast as an American?

I got teased about using French-Canadian pronunciations while in France, so I wouldn't even know what accent I would be trying to achieve if I were to neutralize my Anglophone accent. I find it is confusing in Canada where a lot of language teachers are not from Canada originally. In the end, you end up learning a more European style of French, despite having to communicate with French-Canadians in the work environment. Doesn't make a lot of sense to me.

Hopie said...

Psychgrad - Yea, it's not an easy one. People can't tell I'm American anymore, they just look confused and ask, "where did you say you were from again?" Sometimes they think I'm from "some region of France" because they can tell I have an accent but they can't tell why. That said, I do sometimes get cast as an American 'cause I speak English with a kick-ass American

It's funny that you learn European French when you live in Canada! I understand your accent confusion though. I was so confused when I studied Spanish in school because over the course of my studies I had teachers from Spain, Mexico, Chile, Argentina and the US and they ALL had different accents. I think I just kept my American accent on that one.

Hester Prynne said...

I really love your blog and read it very often. I hope we can see each other soon, either in Paris or in Madrid. I am also a foodie and could show you some very interesting dishes. I learn so much from you! Give my love to D. and lots of hugs to you too!

Hopie said...

Gloria - You can give me ideas or tips whenever you want! Next time I'm in Madrid or you're in Paris, let's have a cooking party :-) I read your blog too, but I don't comment because my Spanish is embarrassingly bad! Hugs!